vendredi 27 février 2015

Du coton français et un patron américain pour des fleurs irlandaises

Je profite d'un éclair de soleil quasi printanier pour vous montrer mes derniers accomplissements crochetesques.

Tiré du numéro d'été (2014, on fait dans l'hyper-news par-ici, du coup il est en promo par là) d'Interweave crochet, une petite série de bijoux tout coton en crochet irlandais:


Deux paires de boucles d'oreilles, l'une rouge pimpant (avec une perle en verre au milieu) l'autre parme léger et un collier bleu foncé-foncé.



Gros-plan du collier, en fil bleu marine (mais si foncé qu'on pourrait le croire noir) rehaussé de perlouzes qui se prennent pour des perles baroques accompagnées de rocaille.

C'est à chaque fois un véritable challenge pour moi de m'atteler à ce type de crochet:
Tout est dur à faire (dur mais pas compliqué) les points sont petits, tout tassés, rembourrés et le tout est serré à s'en faire des ampoules!
Le summum est le collier; avec un fil aussi sombre il vaut mieux être myope et bénéficier d'un éclairage de compétition.
J'ai simplifié le motif parce que je sentais bien que mes bras ne survivraient pas à l'ouvrage, en théorie il devait être entièrement constitué de ce charmant triangle fleuri (cinq en tout). A la fin du premier mon avant-bras droit était en compote. Quand je pense à tous ces charmants cols et poignets crochetés au début du XXème...AAARGH!!!
N'oublions pas que cette technique était faite pour concurrencer la dentelle de Venise: plus simple et plus rapide à faire, elle était moins chère (je n'ose imaginer le travail que nécessite la dentelle de Venise)

Le résultat est charmant mais je n'en ferais pas une spécialité (à moins d'être sponsorisée par un ophtalmo et un kiné!!!)

Bon, c'est pas tout ça mais moi je retourne à mes cogitations couturesques (ouep, c'est bientôt la saison des sacs à mains!)

ps: le printemps annonce son arrivée prochaine, les agneaux apparaissent dans les prés et mes crocus sortent de terre! 

A+

jeudi 19 février 2015

Mes dealers (pas de poudre, que de la fibre!)

Voilà une petite semaine que l'Aiguille en fête a fermé ses portes, il est donc temps de vous montrer mes achats.

(le salon présentait de ravissantes expos textiles mais, comme je n'avais pas emporté mon appareil photo, il serait ridicule de m'épuiser à vous décrire la bôôôté de la chose.)

La crème des boutiques de fils était présente, autant vous dire que cela demande un zen digne d'un bonze (ou un banquier implacable, au choix) pour ne pas dépenser l'équivalent du PIB du Malawi...

N'ayant pas l'un mais l'autre, j'ai été d'un raisonnable!

La preuve:


La donzelle ne fait pas partie des achats (je vous en parle plus bas) mais le reste si, soit:

-deux pelotes de Drops Lace (alpaga et soie...) (l'Atelier, par là)
-un coupon de coton japonais (je ne sais pas chez qui, mais des japonais adorables)
-un tome des Secrets de couturières (les Editions de Saxe)
-et et et...un ravissement de sock yarn Hedgehog fibres (coloris Manet, une tuerie!) acheté chez les fées de Lil Weasel (leur boutique en ligne est par là)

Raisonnable, heureuse de mes achats, tout allait bien jusqu'au moment où... Avec Sista on s'est dit qu'il ne fallait pas quitter la région parisienne trop tôt (rapport aux embouteillages) (ben voyons) et que donc nous avions le temps de faire un détour par Vigneux où se situe...Destocklaine (là)!!!!

C'est en sortant que tu es contente de te déplacer en break...


"Juste" deux cônes de laine, une "petite" quinzaine de pelotes, quelques pelotes de cotons, un peu de poils, de lamé...la routine quoi!
(z'aurez remarqué qu'un des cônes est déjà attaqué, un châle des familles j' vous en cause dès qu'il est présentable)

Sinon, comme je ne suis pas qu'une acheteuse compulsive de laine (ou tout autre chose y ressemblant) mais aussi une crocheteuse compulsive, permettez-moi de vous présenter Yoko Patsuno la nouvelle locataire de la boutique:


Une donzelle multi-fibre, haute d'une trentaine de centimètres, les cheveux ornés de fleurs et de perles, habillée d'une robe à jupon velours (boutonnée dans le dos) réchauffée d'une paire de guêtres qui vont bien avec ses Docs montantes (pour casser le côté trop girly).

Miss Yoko Patsuno est disponible à la boutique au prix de 35€ (par correspondance les frais de port sont en sus, pour plus d'info utilisez l'onglet "vous pouvez me contacter")

Chez vous je ne sais pas mais ici le soleil est revenu: ça fait un bien fou!

A+

mardi 10 février 2015

La chaleur du béton

Bon bon bon, je me secoue et sort prendre des photos...Purée ça caille!!!

Malgré mon hibernation, je bosse (si si!)

Avec les températures (de saison) je n'envisage que des trucs chauds, bizarre non?

Comme je suis toujours fascinée par "Crochet ever after" et que mes moufles commençaient à rendre l'âme, je me suis attaquée à un joli modèle:
photo Joe Hancock
Bon, je n'avais pas les bonnes laines mais qui a dit que ça m'arrêtait ce type d'obstacle?
J'attaque donc le chantier, tout se passe bien (malgré quelques problèmes de jauge...) si ce n'est que je me rends compte que je ne peux pas les enfiler (enfin si...mais au prix de marques rouges et douloureuses sur le gras de ma main: Big fail!)
La faute à moi (ben oui, c'est quand même moi qui les fabrique) mais aussi au principe de construction de la bête: Quand on commence par le poignet, on perd toujours en élasticité au niveau des côtes, à moins de les faire trop large et là on perd l'effet des côtes...

La solution (pour moi) était de refaire ces moufles mais en sens inverse (du haut vers le bas) et d'en profiter pour les donner à Môman (qui a des mains bien moins grassouillettes que moi)

Tant que j'y étais, j'ai pondu un motif perso moins bucolique:


Un paysage urbain, de nuit (bétonné, donc).

Comme le motif court sur tout le pourtour de la main, les deux faces sont différentes. C'est ainsi que l'intérieur des mains est comme ceci:


Elles sont pile-poil à ma taille, confortables, chaudes.
Je suis assez fière des détails (lamé des étoiles, relief des nuages...) et de l'envers de l'ouvrage (attention les yeux!):


Et ouais! Pas un seul fil volant! Elles sont quasi réversibles! Trop je maitrise!!!
Tout va bien!
[Dans la foulée, je me demande si je peux prétendre que ce modèle est le mien vu le volume de modifications appliqué au patron d'origine. Si quelqu'un a la réponse...]

 Oui mais tout ça c'était avant de découvrir ces moufles là:

 http://clairedanstousseseclats.blogspot.fr/

Pinaise!!! Des moufles wookie!!!
Stupeur et tremblements, je suis une petite joueuse en matière de jacquard face à Claire (son blog est ach'tement bien, allez le voir par là) en plus cette fille sait tout faire (ou presque) et avec talent qui plus est!!!

Je suis pas jalouse (si quelqu'un veut me les faire ces moufles, je suis preneuse...n'est-ce pas Sista...) mais je vois bien que j'ai encore des progrès à faire (ce qui est plus tôt bien)

Bon je file rincer mon nouveau pull (que j'inaugurerais vraisemblablement à l'Aiguille en fête...) et je m'y remet (au boulot)

A+

jeudi 5 février 2015

Mes journées de la marmotte

En théorie je devais vous écrire des trucs trop chouettes, vous montrer des ouvrages à en rester baba, tellement je me la pète, tellement je suis une blogueuse impériale...

Et puis non!

Il faut bien l'avouer, je suis une fille des temps chauds.
Et là on y est pas (mais alors vraiment pas!)

[Pour tout dire, je crois que j'entre en hibernation]

Les jours sont trop courts, le vent trop froid, mon mug pas assez chaud. Je ne supporte que le contact de fils bien douillets et mon lit est mon meilleur ami (je ne le quitte qu'au prix d'une grande violence faite à moi-même)

J'avais évoqué de la couture...en fait c'est super fatigant de fouiller dans les cartons...pfff et pi couper un patron...fouyaya!!!

Comme c'est trop moche d'en rester là, comme ça, une bonne (faut le dire vite) image vaut mieux qu'un long discours:


Je vous retrouve avec mieux la prochaine fois (ça tombe bien, c'est bientôt l'Aiguille en fête!)

A+


mardi 27 janvier 2015

Des poils, pleins de poils (mais rien de cochon, désolée!)


Après un temps de légère déprime suivi d'un temps de légères vacances, me revoici (vous ne pensiez quand-même pas vous débarrasser de moi comme ça!)

On reprend en mi-teintes avec un quasi-succès.

Je vous ai tympanisés avec mon bouquin sur les contes de fées, ben c'est pas fini!
Aujourd'hui je vous présente "Little red's infinity hood" un autre modèle de Brenda K.B Anderson. (trouvable ici)
photo: Joe Hancock
Comme je suis contrariante le mien ne sera pas rouge mais vert, un vert pas amande mais clair tout de même et (perversion ultime) angora!
Tout venait d'un cône de fil que j'avais dans mon stock, poilu-poilu, jolie couleur, à vue de nez je devait bien en avoir assez...non?
La suite m'a prouvé que non!
Ce n'est qu'arrivée à la fin du cône que j'ai réalisé que je ne pourrais pas faire la capuche (c'est bête pour un chaperon).
Ainsi je suis en possession d'un col en angora vert (attention, utilisation de gloss ou tout autre type de truc pour lèvres interdit rapport à l'angora...)


Il possède les qualités qui m'avaient fait envie à l'origine: moelleux, des torsades à n'en plus finir...oui mais, et la capuche?! Parce que je voulais une capuche, j'aime les capuches, le modèle d'origine a une capuche!!!

Bon ben je m'y remet (je vous ai dit qu'elles sont super longues à crocheter ces torsades? Non? C'est fait!)

Avec un cône plus gros!

Toujours pas rouge!

Tant qu'on y est c'est du mohair, cette fois!

Et ça donne ça:


 De profil:


Et de profil, mais la capuche baissée:


Coté technique, comme tous les patrons de ce bouquin, il est impérial! J'apprécie notamment le raffinement de la double épaisseur des côtes qui permet de ne jamais laisser apparent l'envers pas beau des torsades. Sinon, il n'est pas exempt de plantage au niveau de la capuche (je suis maudite de la capuche!) par la grâce du point (une succession de maille coulées et de demi-brides) qui devient illisible dans du mohair...

Sinon, dois-je vous préciser qu'on a intérêt à bien choisir son manteau avec ce type de col? Par exemple, moi qui ne quitte presque jamais ma parka à capuche...comment dire...difficile de la fermer avec l'épaisseur de laine et superposer deux grosses capuches n'est pas indiqué quand on conduit une voiture (surtout si on tient à tourner la tête!)
Tout cela n'est pas bien grave tellement je l'aime mon chaperon!

J'aurais pu vous parler des deux pulls bien avancés/pas finis fort proches de gros fails de la-mort-qui-tue mais le ciel est bien assez gris pour ne pas en rajouter!

Les temps prochains je devrais (sauf changement d'humeur) vous parler couture...on verra bin!

A+


jeudi 8 janvier 2015

Charlie, forcément Charlie

Depuis 24 heures je me demande si et comment je dois parler du massacre de la rédaction de Charlie hebdo.

Que je vous explique:
Charlie et moi c'est depuis ma toute petite enfance.
Cabu, Wolinski, Siné, Cavanna, Reiser et tous les autres m'ont accompagnés au long de ma vie.
Je leur dois une partie de mon mauvais esprit.
Et pi ch'uis de gauche, ouais vraiment, anar sur les bords aussi...
Ce journal, dans toutes ses formules (hebdo, mensuel et le reste) je l'ai suivi tout du long.
Je n'étais pas toujours d'accord avec eux mais ce n'était pas grave.

Maintenant je me sens comme orpheline, ce sont des potes, des oncles tordus que je viens de perdre.

J'aurai voulu avoir de l'humour, mais j'y arrive pas.

En échange, je vous offre une photo prise par mon père un jour d'août 1973:

Sista, du haut de ses six ans, s'attelant à la lecture de Charlie avec moi en auditrice attentive


Du fond de mon infinie tristesse je salue la mémoire de chacune des victimes et pense très fort à leurs proches.


A+

mardi 6 janvier 2015

Santé, bonheur, prospérité

Maintenant que les agapes s'éloignent, je peux vous souhaiter le meilleur pour cette année qui commence!


Oui (même si certains trouvent cela cul-cul) je vous souhaite tout ce qui est bon: amour, fortune, sucreries, câlins et Nutella (vous avez le droit de modifier la liste, ça fait partie du plaisir)

Je pourrai vous montrer tout ce que j'ai réalisé ces derniers jours...moui...si j'avais pris des photos...ce qui n'est bien évidemment pas le cas (si j'étais organisée et prévoyante ça se saurait)
Je pourrais aussi vous en faire la liste...mais non, je ne suis pas sadique à ce point!

D'ici le prochain billet, je soigne mon blues de fin de fêtes et vous concocte de nouveaux ouvrages.

Portez-vous bien et...

A+