vendredi 31 juillet 2015

De l'alpaga, une baleine et un chaton...

Et oui, me revoilà!!!
Je ne boudais pas, non non non, mais je crois bien que la canicule a eut raison de mes neurones. Pas la moindre idée de billet en tête. Ce n'est pas la matière qui manque mais bel et bien l'idée littéraire (woaaah les grands mots!)

Tant que j'y suis je vais vous infliger des photos avec de vrais bouts de moi dedans...

Donc, aujourd'hui, je vous présente mon dernier shrug (enfin le dernier fini, parce que j'en ai un autre en cours)
Une petite chose réalisée en Drops Lace (soit un mélange alpaga/soie à un prix imbattable, à 10€ les 100g certains acrylique peuvent aller se faire solder...) et crochetée avec un crochet de 2mm.

Attention les yeux, c'est là que je m'exhibe (éloignez les âmes sensibles de votre écran, baleine en vue):


 Au passage, vous remarquerez la science de la pose que je maitrise violemment...

Pour faire ma blogueuse mode (qui a pouffé?):
-chaussures: Birkenstock
-pantalon: H&M
-t-shirt: Plantain de ma confection
L'absence de make-up et le brushing approximatif sont de mon cru...

Si vous trouvez que les manches sont trop longues, vous avez raison, mais je les voulais comme ça (je tire toujours sur mes manches pour y enfouir mes mains, autant faire des manches adéquates dès le départ)
Par contre, il semble asymétrique mais ce n'est pas le cas (je suis juste une pitoyable cheffe de shooting)

De dos la bestiole se présente comme ça:



Comme les photos en pieds ne permettent pas de voir la maille, un petit gros-plan vous reposera les yeux:


Une simple succession de brides (un peu à la manière d'un granny).
Tant qu'on est dans la technique, ce shrug est crocheté d'un poignet à l'autre, d'un seul tenant, avec une seule couture sous l'un des bras. Des rangs raccourcis au niveau des épaules apportent un peu de rondeurs (ça tire pas, ça plisse pas non-plus!)
Sachant qu'il ne m'a fallut que deux écheveaux de fil, le prix est franchement raisonnable pour un vêtement que je vais souvent porter. Surtout qu'il est léger (200g) d'une douceur incomparable et d'un pouvoir chauffant assez saisissant (à mois les fraiches soirées nivernaises!!!)

Pour conclure l'affaire, c'est toujours lors des prises de vues que l'on voudrait calmes que du public se pointe: ma photographe et moi avons été sans pitié avec ma nièce (la fille de la photographe) mais une autre personne s'est incrustée que nous n'avons pu éjecter:


Je vous présente Heidi, LA star de la famille (Mikado, le greffier des parents, boude...)

ps: ne me demandez pas d'où vient le patron, je l'ai inventé au fur et à mesure de l'avancée du projet.
pps: un grand merci à Sista pour les photos!

Bon ben voilà c'est tout pour aujourd'hui, je retourne à ma table de travail...

A+

mardi 7 juillet 2015

Viens dans mon comic-strip!

Après ma mixed-border (cf. épisode précédent) je vous avais dit que je pensais à une autre version de mon bracelet...Et bien c'est fait!

Comme un parfum d'adolescence, quand je faisait fondre mon argent de poche à vitesse subliminale en achetant des BD.
Attention, pas n'importe quoi: Les traductions françaises des comics américains, exclusivement des Marvel pour être précise (plus tard je découvrirais DC Comics par le biais de Batman, mais c'est une autre histoire)

Tout ça pour dire que le bracelet d'aujourd'hui s'inspire de l'ambiance graphique des ces bouquins avec une touche de Pop art (je n'ai pas suivi des études d'art graphique pour rien quand même!)

Bon, arrêtons le bla-bla et passons aux images:


De la couleur, encore de la couleur, toujours de la couleur...et un peu de typo!


Des boutons pop, un cercle chromatique (mine de rien)


Explosif, non?

La fois précédente, je pensais avoir touché le fond en matière de température. Grossière erreur, j'avais oublié que l'hygrométrie pouvait aggraver la situation!
C'est ainsi que je me suis retrouvée les doigts gluants de sueur, le fil crissant et le crochet gluant!!!
Yeurk!
Du coup, mon bracelet va passer par la case lessivage avant d'arriver à la boutique. Présentement il sent le vieux doudou trop aimé...

Pour les détails pratiques, il est entièrement constitué de fil coton (le même type que celui de l'autre bracelet) mais comporte une petite ligne de lamé et trois boutons plastique (néanmoins vintages).

Je le propose (après lavage) au prix de 35€ à la boutique (par correspondances les frais de port sont en sus).

Ne fondez pas trop, moi je me rue sur le frigo (ma cachette à café glacé)

A+

mercredi 1 juillet 2015

Le jardin anglais

Parce qu'à cette saison le jardin croule sous les fleurs.
Parce que, du coup, les parfums flottent dans l'air.
Parce que je suis (malgré une grand-mère normande et l'autre hollandaise) une fille du soleil (mais pas de la canicule).

Un accessoire raccord avec tout ça s'imposait.

C'est ainsi qu'est née ma mixed-border de poignet:

 Une manchette crochetée d'un joyeux mélange botanique.

L'inspiration m'est venue lors d'une conversation sur Fb à propos d'une série de bijoux de cet acabit, trouvée (je crois) sur Etsy mais dont la créatrice ne fabrique plus rien depuis plusieurs années. Sa production était franchement ravissante et assez scotchante côté technique. D'ailleurs les photos ne cessent de tourner un peu partout sur la toile.
N'écoutant que mon inconscience, je me suis lancé le défi de faire quelque chose d'approchant. Pas une copie bêtasse mais un ouvrage suivant ma fantaisie personnelle.

C'est donc armée de mon crochet d'1mm et de mon bataillon de pelotes de coton que je me suis lancée.

Quand j'ai réalisé qu'il me fallait 75 mailles pour tourner autour de mon poignet (et cinq fois plus pour les rangs de nopes) je me suis dit qu'un régime s'imposait que le chantier s'avérait moins court que prévu...
Il m'a fallut en effet deux jours pour l'achever, ce qui n'est pas raisonnable au vu de l'objet!

Voyons de plus près la bestiole:


Tant que j'y étais à faire du travail de myope, j'ai utilisé de microscopique boutons de nacre pour le fermoir:


Du coup il faut un peu d'agilité (ou une tierce-personne) pour le fermer, mais on a rien sans rien comme disait ma grand-mère (je ne sais plus laquelle, peut-être les deux d'ailleurs).

Une fois attaché il donne comme ça:


Vous imaginez le dévouement qu'il m'a fallut pour accepter de mettre un truc chaud par cette canicule?
Oui, il fait beaucoup trop chaud ces jours-ci pour porter un bijoux aussi couvrant. Mais ça ne durera pas éternellement...n'est-ce pas?

Pour en venir aux détails sérieux:
Il fait 20cm de long (dans la partie la plus petite, l'autre côté fait 21cm afin de suivre le galbe du bras) pour 5.5cm de haut.
Il est entièrement constitué de coton (sauf les boutons bien sûr!) et donc parfaitement lavable (à 30°C)
Il est en vente au prix de 35€ à la boutique (par correspondance les frais de port sont en sus)
Si vous désirez un emballage cadeau, je peux le faire: il suffit de demander!
Si vous en vouliez un à votre taille ou avec un autre type de motif, je peux aussi le faire: il suffit de demander (bis)

A propos d'autre motif, je pense avoir d'autres idées (non botaniques). Il se pourrait donc je vous en aperceviez d'ici peu par ici.

Vous je ne sais pas, mais moi je retourne me déshydrater à l'ombre...

A+

jeudi 25 juin 2015

La boite du Prince

Dans mon dernier billet, j'avais dit qu'il fallait que je finisse la boite pour ranger les super-héros de doigts destinés à mon prince de neveu.

Boite il fallait, boite j'ai fait, boite je montre:


Sur fond de véritable comics, avec typo unique toute faite avec mes petits doigts boudinés: Ze oridginale boite à n'héros, colorée, plastifiée...L'incarnation de la classe internationale!!!

J'en fais trop là, non? Vous me le diriez hein?!


Pile-poil à leur taille, on fait difficilement plus sur-mesure!


C'est à ce moment que je passe à l'étape "papier cadeau" (mais je vous épargnerais le billet à ce sujet, ouais, je sais, je suis trop sympa...)

En bonus, petit quizz: Saura-tu retrouver le dealer de maïs sur les photos?

A+

mardi 23 juin 2015

Cadeau princier

Oui enfin, pas vraiment princier le cadeau...Pour un prince plutôt. Le Prince des écureuils pour être plus précise! (Je vous l'ai sûrement déjà dit, c'est le nom de code de mon neveux)

9ans au compteur, c'est pas rien et son anniversaire avait lieu le 19 de ce mois.
Pour l'occasion, sa mère-ma soeur lui avait concocté un goûter de première classe avec invités, boissons fraiches et gâteau Minecraft. Ah ouais, on plaisante pas avec les évènements dans la famille!!!

Le week-end prochain c'est le deuxième service: Les parents et moi déboulons chez le cher et tendre avec le kit spécial anniversaire (repas complet, gâteau maison, serviettes Batman et cadeaux: la totale quoi!)

Pour ma part, le cadeau est fait-main (je pense que ce sera le dernier, vu son âge je ne crois pas pouvoir lui faire plaisir encore longtemps avec des trucs de mon cru)

Un cadeau crocheté en 2mm pour notre petit caïd.

L'idée je l'ai piquée à Krawka et voici le résultat:


Un assortiment de super-héros (Marvel et DC Comics mélangés, j'aime pas les ghettos) sauras-tu les reconnaitre?
Mais attention, ce ne sont pas que des mini-héros, non non non!

Ce sont des...
Marionnettes de doigts!!!
Et ouais, l'accessoire idéal pour faire des héros de tes doigts!

Comme je vous l'avais précisé, l'idée n'est pas de moi mais de Krawka, une blogueuse qui a eut en plus la généreuse idée de donner gratuitement ses patrons (que vous pouvez trouver là) en anglais certes mais gratos quoi!
Son patron original comporte les membres de la Ligue de Justice (soit Superman, Batman, Wonder Woman, Green Lantern et Flash) je n'ai pas fait les deux derniers (moins connus) pour les remplacer par Spiderman et Thor. Ces deux-là sont des variations sur le patron d'origine (qui est simple et donc facilement customisable)
J'avais fait une tentative avec Hulk mais il ressemble plus au Géant Vert (celui du maïs) qu'au grand énervé alors bon...

Maintenant, il ne me reste plus qu'à concocter une boite pour ranger tout ce petit monde.

Voilà voilà, c'est tout pour moi!

A+

jeudi 11 juin 2015

Blood and sweat but no tears

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas concocté de petite poupée.

La faute à plein de choses: le temps libre, l'inspiration, les tâches quotidiennes...mais aussi à cette fichue tendinite qui prend ses quartiers chez moi! (d'où le titre de ce billet)

C'est donc dans la douleur qu'est née Eugénie, ma petite cocotte fin de siècle.


Rousse à taches de rousseur, elle a choisi aujourd'hui de mettre sa robe verte.


La chaleur étant accablante cet après-midi, elle prend le frais dans son jardin exotique, à l'ombre afin de préserver son teint irlandais.


17 heure, tea time (mais froid le thé) elle rentre chez elle... peut-être vais-je lui taxer un verre d'Earl Grey bien frappé...

Une photo moche, juste pour montrer sa ligne spectaculaire...
Eugénie est crochetée en 2mm, ses cheveux sont de coton tandis que sa robe est du pur acrylique (mais ses fleurs et bijoux de pure laine)

Elle mesure 21cm de haut et est disponible à la boutique au prix de 45€. Par correspondance les frais de port sont en sus mais pas le paquet cadeau (qui est fait sur simple demande).

Je me verse un autre mug de thé (mon frigo est à l'étage, comme ça je fais aussi du step!) et je retourne à ma table de travail...

A+

mardi 2 juin 2015

Un cône sur les épaules

Lors de l'une de mes dernières virées parisiennes, j'avais déniché chez Destocklaine un cône de pure laine calibre dentelle.
La taille me plaisait (j'ai du mal à trouver des fils fins par chez moi) ainsi que la couleur (un bleu doux grisé virant sur le mauve, c'est précis hein!) et le prix (Destocklaine oblige). J'étais donc obligée (si si obligée, question de vie ou de mort!) de l'emporter.

L'étape suivante était "trouver quoi faire avec".
Je ne voulais pas en faire un châle parce que je me doutais qu'il m'en resterait sur le cône mais pas suffisamment pour faire autre chose qu'un autre châle...
La bonne solution était le shrug, un truc que je porte fréquemment et qui ne mange pas beaucoup de laine.

Va pour le shrug, oui mais lequel?

Là je me lance dans le free style, sur le thème "est-ce qu'on a vraiment besoin d'un patron pour faire un shrug?"
Une personne plus censée que moi aurait répondu non, non, non.
Mais je ne suis pas censée (ça se saurait!)

C'est ainsi que, quand on ne décide de rien par avance et qu'on ne fait aucun échantillon non plus (vous ne voulez pas que je me mette à compter mes mailles aussi?!) on se plante gentiment!

Arrivée à la fin du deuxième poignet j'ai réalisé qu'il me manquait quelques grammes pour finir...
Ah! Je n'avais pas précisé: Ce shrug est fait d'une seule pièce en allant d'un poignet à l'autre, toute modification implique de revenir au début de l'ouvrage...Grand moment de solitude!!!

Fort heureusement, j'avais tout noté (logique si l'on veut que les deux côtés se ressemblent un minimum)

Je m'y suis donc recollée avec entrain (mouais, vaut mieux dire comme ça) et aujourd'hui je peux vous le montrer!


Oh joie! En plus il fait super beau!!!


Comme vous pouvez le constater, il est décoré d'un triangle en filet (que l'on retrouve au bas des manches) assorti d'un semis de jours qui court d'un bout à l'autre.


Le devant est "taillé" en biais, pour accentuer l'esprit boléro de ce type de gilet. Un bouton de nacre grise ferme le tout.
D'un point de vue technique, je l'ai fait avec un crochet de 2mm et ai négocié les épaules avec quelques rangs raccourcis.

Je ne vous cacherais pas que je suis assez contente de moi: il est pile-poil à ma taille, ne comporte aucune couture et devrait me faire bon usage. Je pense avoir utilisé mes 300g de laine au mieux (de mes compétences)

Je suis toute guillerette aujourd'hui, je crois que c'est la faute au beau temps!!!

A+